La journée s'annonçait mal : la pluie s'est présentée au rendez-vous fixé à 10h à Tardets mais, ni une ni deux, nous avons pris la direction d'Abense de Haut laissant la pluie sur place !

Après avoir garé les voitures au bord du ruisseau l'Apoura, nous avons traversé à pied le pont d'Abense jusqu'au sentier botanique. Le ruisseau est particulièrement agité en cette période de l'année. Les pluies intermittentes et la fonte des neiges ont gonflé les cours d'eau transformés en torrents.

Cette sortie, encadrée par Florian Oller, accompagnateur moyenne montagne, avait pour but de découvrir les spécificités de la saligue, espace de transition entre la terre et l'eau.

SAM_2188Le terme de « saligue » désigne localement la végétation typique qui habille une zone humide qui borde la rivière. Il s'agit ici principalement de ripisylves de frènes soumises aux inondations.

Chaussés de bottes en caoutchouc et munis de paniers en osier, nous avons passé la matinée à explorer cet espace à la recherche de quelques champignons prometteurs suivant les recommandations de Florian : la Morille (Morchella) et la Pézize veinée (Peziza venosa ou Disciotis venosa) sont comestibles après longue cuisson (toxiques crues). Elles poussent généralement au pied des frènes. L'Oreille de Judas (Auricularia auricula-judae) pousse sur les branches mortes du Sureau (Sambucus). Elle peut être consommée crue en salade ou cuite en sauce.

SAM_2178Mais les champignons ne se laissant pas « attraper » si facilement, nous nous sommes aussi intéressés aux plantes comestibles de ce type de milieu : l'Aïl des ours (Allium ursinum) consommée en quiche en fin de cuisson, dans l'aïoli à la place de l'aïl ou frottée sur du pain. La Consoude tubéreuse (Symphytum tuberosum) consommée plutôt cuite, utilisée pour épaissir les soupes. Le Fragon faux houx (Ruscus aculeatus). Les jeunes pousses sont comestibles cuites comme des asperges sauvages. La Mélisse officinale (Melissa officinalis) généralement consommée en infusion pour ses vertus apaisantes. L'Oxalis petite oseille (Oxalis acetosella) au goût acidulé, consommé en salade ou dans diverses préparation (soupes, sauces, tisanes...).

Florian nous a ensuite emmené sur 2 autres sites de même type et nous a apporté des informations très intéressantes concernant toutes ces espèces et beaucoup d'autres encore. Il nous a même expliqué comment faire de la limonade à partir de la fleur de sureau.

SAM_2189Une fois rentré chacun chez soi, la cueillette du jour a été cuisinée et consommée le soir même. Nous nous sommes bien régalés en repensant à cette agréable journée très instructive et conviviale. Et le moment du pique-nique sous la serre de l'ami maraîcher bio de Florian a été très apprécié. Journée à renouveler.

Album photos